Ma Psy à Nantes, 

Isabelle Kerhino Louédec

Quelques explications...

 

Qu'est-ce-que la Psychologie Clinique?

C'est une spécialisation, une sous-discipline de la psychologie.

En France la psychologie clinique s'est toujours appuyée sur le modèle théorique de la psychanalyse qui lui a fournit ses concepts de compréhension de l'homme.

Cependant à la différence de la psychanalyse, la psychologie clinique prend en compte la réalité sociale et culturelle dans laquelle est inscrit le sujet et pas seulement son monde intérieur. Elle pose des diagnostics et a des visées directement thérapeutiques.

 

 Qu'est-ce-que la Psychopathologie?

Elle a pour objet les conduites pathologiques. Son but est d'en décrire le fonctionnement, la genèse et les processus en permettant le changement.

 

 Qu'est-ce-que la Psychanalyse?

La psychanalyse est une méthode d'investigation qui consiste essentiellement à mettre en évidence la signification inconsciente des paroles, des actions ou des productions imaginaires d'un sujet. Elle explique le fonctionnement psychique humain en postulant que derrière tout phénomène psychique il y a un sens latent qui se cache, œuvre du travail de l'inconscient.  "La technique psychanalytique consiste à amener à la conscience du sujet le psychisme refoulé en lui" explique S. Freud. Le symptôme, la souffrance psychique sont entendus comme extériorisant quelque chose de la vie psychique qui ne peut se dire autrement que l'analyste va aider le sujet à entendre. 

Le thérapeute se fonde principalement sur les libres associations d'idées du sujet qu'il écoute sans privilégier a priori aucun éléments du discours et en suspendant tout jugement. La durée de la cure ne peut être déterminée a priori car elle dépend du cheminement de l'analysant.

 

 Qu'est-ce-que la Guidance parentale?

La guidance parentale désigne l’aide apportée par des professionnels à des parents en difficulté face à:

Des événements externes à la famille (agression d’un enfant, etc.).

Des événements internes à la famille (deuil, précocité intellectuelle, maladie psychique, handicap, adoption d’un enfant, échec scolaire, jalousie, etc.).

Des crises familiales évolutives (séparation, divorce, recomposition familiale, émergence d’un secret, etc.).

Des difficultés éducatives (problèmes d’autorité, difficultés d’un parent seul, parent possiblement maltraitant, etc.).

Le terme de « guidance » est d’origine anglaise, il est introduit en français à partir des années 1950. « Guidance » en anglais désigne les conseils et l’expression « for your guidance » signifie « pour votre information ». Aussi, dans cette acception, « guidance parentale » désigne l’information, le conseil et le soutien apportés aux parents. La guidance parentale est située sous le signe de l’apprentissage du « métier de parent » en général et dans des conditions particulières.

La guidance parentale se définit tantôt comme du soutien et des conseils et tantôt comme un véritable travail psychique chez les parents. Le dictionnaire Robert évite cette dichotomie en définissant la guidance parentale comme une « aide psychologique et psychothérapeutique et des conseils apportés par des spécialistes en vue d’une meilleure adaptation ».

 

 Qu'est-ce-que l'Hypnose Ericksonienne?

L'hypnose Ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson psychiatre et psychothérapeute américain mondialement connu (1901-1980). Il est considéré comme le père des thérapies brèves et a beaucoup influencé la PNL. Une trentaine de livres lui sont consacrés.
Cette hypnose douce, est caractérisée par une approche souple, indirecte et non-dirigiste. Elle a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne: thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), Programmation neurolinguistique (PNL).

L'idée de base d’Erickson est de considérer l'Inconscient comme un réservoir de ressources et de capacités illimitées, qu'il s'agit d'activer pour générer les changements souhaités. L'inconscient Ericksonien, est profondément bon et puissant, c'est une puissance bienveillante avec laquelle l'état hypnotique doit permettre de coopérer. L'hypnose Ericksonienne a donc pour but d'amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution des difficultés rencontrées.

 Erickson a ainsi montré, par sa pratique et ses succès, que les effets thérapeutiques de l’hypnose sont plus opérants, si le thérapeute ne cherche pas à imposer des suggestions, même favorables au sujet, mais vise à mobiliser les forces et les ressources inconscientes du sujet pour qu’il atteigne de lui-même le but qu’il vise.

 

 La théorie: le thérapeute active une mise en repos du "cerveau gauche" (cerveau du conscient, du rationnel, de la logique et du verbal) et une augmentation de l'activité du "cerveau droit" (l'inconscient, l'intuition et le non verbal). Les personnes qui pratiquent la relaxation, tels que les sportifs de haut niveau, connaissent cet état de conscience modifiée, agréable et naturel qui permet de recharger ses batteries et de retrouver la sérénité.

L'hypnose est écologique, naturelle, nous vivons tous des états d'hypnose, des états de dissociation plus ou moins importants chaque jour à travers la relaxation, la concentration (conduire, regarder un film), la créativité ...

 

 La pratique: Le thérapeute vous accompagne à vous relaxer profondément, vous êtes détendu et vous n'avez rien d'autre à faire que vous laissez porter par le son de sa voix. Contrairement à bon nombre de croyances répandues, vous ne dormez pas, mais vous êtes profondément relaxé, et vous écoutez la voix de votre thérapeute.

 

 Les Champs d'application:

Etats dépressifs, dépression,  Troubles anxieux, Phobies,  Travail sur le deuil, Travail sur les violences et les séquelles de traumatisme, Travail sur les dépendances, Troubles alimentaires, Concentration , Mémoire,   Confiance en soi , Estime de soi  Difficultés relationnelle, Etc.

Le choix d'une thérapie utilisant l'Hypnose Ericksonienne est contre indiquée pour les problématiques narcissiques et les psychoses qui sont du domaine de la psychiatrie.

La durée de la thérapie variera de quelques séances à plusieurs mois, elle est fonction du patient et du trouble. Les thérapeutes qui promettent des miracles sont à fuir.


Qu'est-ce-que l'H.T.S.M.A (Hypnose Thérapies Stratégiques et Mouvements Alternatifs)?

Ce modèle a été créé à Nantes par l’AREPTA sous l’impulsion du Dr Eric BARDOT, formateur EMDR pendant de nombreuses années.

Ce modèle combine les outils issus de l'Hypnose, des Thérapies Stratégiques et des Mouvements Alternés, en associant une stratégie de traitement et des stimulations alternatives


Qu’est-ce-que la Thérapie d'Inspiration Psychanalytique?

Cette approche psychothérapeutique se réfère au corpus théorique de la psychanalyse. Aussi, le thérapeute va considérer les problèmes de son patient au moyen de concepts psychanalytiques comme l'inconscient ou le refoulement, en explorant également le développement de la petite enfance. Le thérapeute va également utiliser pour aider le patient, l'analyse de la relation et des affects qui s'engagent pendant le travail thérapeutique, c'est-à-dire le transfert et le contre-transfert, et ce même s'il est amené à donner des conseils ou à intervenir dans la réalité.

La Thérapie d'inspiration psychanalytique est moins contraignante que la cure analytique concernant le rythme des séances. Souvent aussi, les patients choisissent ce type de thérapie parce qu'ils sont rassurés par la situation de face à face (voir les réactions du thérapeute), les interactions également plus nombreuses facilitent la verbalisation, et les validations du thérapeute sont d'un grand soutien pour le patient.

Le but n'est pas directement la disparition du symptôme, de la souffrance, mais l'appropriation par le sujet de sa vie psychique dans son entier.

Qui plus est, certaines problématiques, notamment les difficultés liées aux dépendances, aux troubles alimentaires, aux passages à l'acte, à l'adolescence, s'accommodent mieux d'un face-à-face plus rassurant pour le sujet. Notons également, que la thérapie se centre sur l'actuel, le rapport de la personne avec la réalité externe  sa vie sociale, professionnelle, familiale, sentimentale sans questionner systématiquement l'infantile.

 

Qu’est-ce-que le Soutien psychologique?

C'est une démarche qui fait plus intervenir le conseil au sens large. L'accompagnement a souvent pour objectif un problème particulier, des difficultés de vie, un choix à faire. L'aide du psychologue permet  d'éclairer, de trier, de mieux discriminer. Le psychologue aide la personne à trouver elle même ses propres orientations à travers la confusion des désirs qu'elle exprime. L'accompagnement est souvent d'une durée moins longue qu'une thérapie.

 

Qu’est-ce-que la Thérapie Brève?

L'ambition de la Thérapie Brève est de résoudre en peu de temps et d'une manière efficace et durable la plupart des problèmes psychologiques. Comme son nom l'indique, c'est une forme de psychothérapie limitée dans le temps, souvent une dizaine de séances (quelquefois moins  ou plus). Il existe différents courants de Thérapie Brève

La Thérapie Ordalique (J.Haley) : C'est avant tout une thérapie stratégique, ludique, caractérisé par des prescriptions de tâches absurdes mais efficaces. La Thérapie orientée vers la solution de De Shazer et O'Hanlon (Solutionniste): il s’agit de faire naître l'idée que les patients ont toutes les aptitudes et les ressources nécessaires pour résoudre le problème qui les amène à consulter, par la recherche des exceptions. La Thérapie Brève Stratégique de G Bateson, modèle de Palo-Alto, très riche.

La Thérapie Familiale Systémique de V. Satir : au lieu de traiter isolément le « patient désigné », on traite la famille dans son ensemble comme un « système » global. Il existe d’autres courants encore, comme la thérapie narrative, le modèle de Nardone, etc.

 La Thérapie Brève ne repose pas sur un diagnostic, ni encore moins sur une interprétation, mais sur les problèmes réels du client au présent et sollicite sa participation active en vue du changement qu’il souhaite.

Cette approche s’applique aussi bien à un individu qui souffre d’un problème qu’a quelqu’un qui souffre d’un problème que lui pose une personne de son entourage.

Par delà les techniques qu’elle utilise avec efficacité, la Thérapie Brève est en fait une nouvelle manière de penser -et donc de traiter- les difficultés de l’être humain dans son environnement.

La Thérapie Brève est une approche psychothérapeutique pragmatique, non pathologisante et non normative.

Elle aborde les problèmes humains dans une vision systémique et constructiviste.

 Notons cependant ici, qu’une thérapie brève n’est pas toujours pertinente, appropriée à la situation du sujet et à sa demande. En effet, il arrive que certains patients, bien avant de résoudre une problématique, ont besoin de verbaliser, d’évacuer un certain nombre de dires, et d’être avant tout écouté sans jugement et avec bienveillance.

Dans ce cadre, un travail thérapeutique plus long comme une Psychothérapie d’Inspiration Psychanalytique (PIP) sera plus approprié pour répondre à la demande et aux attentes du patient.

 

Qu’est-ce-que la thérapie conjugale ou thérapie de couple?

La thérapie de couple est une technique de résolution des problèmes et des conflits que les deux conjoints n’ont pu régler efficacement eux-mêmes. Les deux partenaires rencontrent un thérapeute pour discuter de leurs pensées et de leurs sentiments.

L’objectif des séances avec le thérapeute, est d’aider les conjoints à mieux se comprendre et à mieux comprendre leur partenaire, à décider s’ils doivent et s’ils veulent apporter des changements à leur couple et, dans l’affirmative, à les aider à modifier leur dynamique.

 

- Pour qui ?

 

La thérapie de couple, comme son nom l’indique, ne vise que le couple. Si les enfants peuvent être directement ou indirectement touchés par les problèmes de leurs par parents, compte tenu de leur âge et de la nature et de la gravité des difficultés parentales, il ne peuvent pour autant participer à ce processus. Par exemple, certains enfants peuvent avoir des troubles anxieux ou d’autres problèmes. Il faut cependant signaler que les difficultés des enfants ne découlent pas toujours des problèmes que vivent leurs parents. Les troubles des enfants peuvent disparaître graduellement à mesure que ceux de leurs parents s’améliorent ou que le couple se sent davantage en mesure d’aider ses enfants.

 

- Thérapie de couple versus « thérapie familiale »?

 

On appelle thérapie familiale, la thérapie qui réunit le couple et les enfants. Cette thérapie porte habituellement sur les rapports entre les divers membres de la famille, et non seulement sur la dynamique entre les deux conjoints. Pendant ce genre de thérapie, il peut arriver que les problèmes du couple soient examinés de façon plus attentive pendant un certain temps. Dans ce cas, les enfants son exclus des rencontres avec le thérapeute. Si les parents se demandent si leurs enfants devraient participer aux rencontres, ils doivent en discuter avec leur thérapeute.

 

- « thérapie de couple » et « thérapie sexuelle »?

 

La thérapie de couple met l’accent sur toutes les composantes du couple, alors que la thérapie sexuelle traite plus particulièrement du dysfonctionnement sexuel. Les problèmes que les conjoints éprouvent ont souvent des incidences sur leur vie sexuelle. Comme de nombreux couples accordent beaucoup d’importance à la qualité de leurs rapports sexuels, la thérapie de couple abordera les problèmes sexuels. Il peut aussi arriver que les conjoints vivent une relation satisfaisante sur tous les plans, sauf sexuellement. Dans ce cas, il peut être à leur avantage de consulter un ou une spécialiste en thérapie sexuelle. La personne qui procède à l’évaluation initiale de la situation pourra orienter les conjoints vers un sexothérapeute.

 

- Pourquoi une thérapie de couple?

 

Quels types de problèmes ont ordinairement les conjoints qui consultent un thérapeute?

La nature des problèmes varie énormément et chaque couple est différent. On peut tout de même dire que les problèmes les plus fréquents sont les suivants : manque de communication, disputes fréquentes ou constantes, besoins émotifs non satisfaits, difficultés financières et conflits à propos des enfants.

D’autres couples consultent à cause d’une crise, comme une aventure extra-conjugale ou une diminution apparente d’affection et de tendresse, ou d’un événement grave, comme une maladie ou la disparition d’un être cher.

 

- Quelle intervention pour le thérapeute?

 

Le thérapeute est un professionnel dont le rôle en tant que tierce partie impartiale consiste à écouter les deux conjoints à mesure qu’ils expriment leurs pensées et leurs sentiments et à les aider à cerner et à éclaircir leurs problèmes.

En général , le thérapeute cherche avant tout à se renseigner sur les problèmes et la façon dont les deux conjoints les perçoivent. De même il est aussi important de connaître l’historique du couple et les antécédents des deux partenaires.

Le thérapeute obtient ainsi un tableau assez détaillé de la situation.

Le couple peut alors décider d’accepter la recommandation du thérapeute de suivre ou non une thérapie, de même que la démarche proposée.

Une fois que le couple commence une thérapie, l’interprétation, par le thérapeute, des problèmes peut aider le couple à voir la situation sous un autre angle. Les conjoints peuvent ainsi modifier leurs sentiments et leur comportement. Le thérapeute peut agir en tant que médiateur et tenter de clarifier les malentendus au niveau de la communication. Souvent, les deux conjoints n’arrivent pas à résoudre ces malentendus parce qu’ils sont trop pris sur le plan émotif par leurs problèmes. Le thérapeute peut donc les aider à trouver des façons différentes de faire face à une situation problématique.

 

En résumé, la thérapie de couples apporte :

 

-un soutien psychologique

-une identification et une prise de recul des problèmatiques pour pouvoir les régler

-un éclairage sur les dynamiques inconscientes qui se trament pour les dépasser

-une reconnaissance réciproque de la souffrance exprimée pour surmonter le conflit

-l'instauration du dialogue pour recréer le lien et l'équilibre au sein du couple ou pour une séparation sans conflits.

 

La méthode

 

Dans le cadre d'une thérapie conjugale, le thérapeute va accompagner les personnes à comprendre les positions respectives de l'autre (demandes, ressentis, interprétations).

Souvent, elle vise à atteindre un accord ou une explication, ayant des conséquences concrètes, en vue de l'intérêt commun.