Ma Psy à Nantes, 

Isabelle Kerhino Louédec

Quand et pourquoi consulter ? 

 

Les enfants 

 En général, la prise en charge concerne différents troubles, dont les plus fréquemment rencontrés sont : 

-troubles de la relation parent/enfant, troubles cognitifs, inhibition, hyperactivité, dépression, anxiété, angoisse, enurésie, encoprésie, difficultés scolaires,…

 

Le jeune enfant et l'enfant

Avant d'entreprendre un travail avec l'enfant, il est indispensable d'obtenir l’appui des parents, de créer une alliance avec la famille, afin de comprendre la souffrance, les troubles dont souffre l'enfant.

Parfois, il peut s’agir d'une difficulté d’ajustement entre les parents et l’enfant; c'est à dire qu'on va repérer un décalage entre les besoins de l’enfant et ce qui lui est proposé. Ce qui peut engendrer des problèmes d’incompréhension, des manques, des colères, soit une réelle souffrance psychique chez l’enfant, mais aussi chez le parent.

Dès lors il peut s’agir à la fois d'aider l'enfant, mais aussi les parents (guidance parentale), parallèlement au travail thérapeutique à proprement parler avec l’enfant.

Souvent, au cours des consultations, le psychologue utilisera différents outils de médiation (jeux, dessins, marionnettes, etc.) qui correspondent aux intérêts de l’enfant, facilitent les échanges, et s'avèrent souvent judicieux pour travailler avec lui.

En fait, à travers cette médiation, l’enfant pourra se révéler, extérioriser son monde interne. Ces outils de médiation ont pour but de faciliter la communication, d’observer si l’enfant a plaisir à fonctionner. Le jeu est ainsi un mode d’entrée en contact. "Le jeu est un dialogue" (Winnicott, pédiatre, psychanalyste).

Prise en charge : Toujours un premier entretien avec le ou les parents et l’enfant. Puis après accord du ou des parents et de l’enfant, avec l’enfant seul. Des points réguliers sont faits avec les parents, compte tenu de l’évolution du travail thérapeutique, et de leur demande.

 

L’ado

L’arrivée de l’adolescence, sur le plan physique et psychique, bouleverse toutes les données de celui ou de celle qui y «entre », qu'elles concernent la différence des sexes, la différence des générations, la relation avec soi et le monde.C’est un âge dans lequel se négocient en permanence des compromis entre la progression vers l’âge adulte et la régression vers l’enfance. 

Des raisons pour consulter peuvent être : 

-des difficultés relationnelles, inhibition, fléchissement scolaire,

-des troubles du comportement les plus divers (troubles obsessionnels, phobies, comportements de retrait avec agressivité, etc.), 

-des conduites addictives: drogues, anorexie, boulimie

-un isolement, des angoisses...

 

Le premier rendez-vous

Lorsque l'adolescent vient avec ses parents ils sont reçus ensemble pour comprendre ce qui motive leur démarche d'adresse à un psychologue, pour que les règles du jeu soient connues de tous.

Cet entretien va permettre de tenter de comprendre la difficulté actuelle de l'adolescent et d'en retracer l'histoire (début du trouble, évolution, impact sur l'entourage).

Puis après accord du ou des parents et de l’adolescent, celui-ci est reçu seul en entretien, (à la première séance si le temps le permet ou au  rendez-vous suivant), pour faire plus amplement connaissance, jeter les bases d'une relation qui reposera sur la confiance mutuelle.

A l'issue du premier rendez-vous, et s'il y a lieu, je vous dirais si je pense être en mesure de vous aider. Nous pourrons alors déterminer le type de travail qui semble le plus approprié.

 

Quel type de travail?

  

- Entretiens de soutien, thérapie, accompagnement, hypnose Ericksonienne.

 

L’adulte

 

Il nous arrive à tous, à un moment ou l'autre, d'éprouver des problèmes d'ordre psychologique ou de vouloir mieux se comprendre.

Et il n'est pas toujours possible de trouver en soi ou dans son entourage les ressources nécessaires pour faire face à la situation. L'aide d'un professionnel est alors nécessaire.

Il n'y a pas, à proprement parler, de bonnes ou de mauvaises raisons pour consulter. Cela peut être:

-en raison d'un mal être intérieur: anxiété, angoisse, déprime;

-parce qu'on vit une épreuve, un événement douloureux;

-parce qu'on éprouve des difficultés relationnelles avec les autres (au sein du couple, de la famille, au travail...)

-parce qu'on a une décision à prendre: pour en analyser les avantages et les inconvénients, pour se préparer aux conséquences de la décision, pour y voir plus clair, etc.;

-parce qu’on a une maladie organique grave et qu'il est trop dur d'y faire face seul; parce qu’on souffre de troubles psychosomatiques;

-parce qu'on souffre de troubles invalidants : phobies, obsessions, troubles du comportement.

  

Le premier rendez-vous

 

Le premier entretien permet de faire connaissance, de jeter les bases d'une relation qui reposera sur une confiance mutuelle. C'est le moment d'exprimer ce qui a motivé votre démarche de consulter afin que je puisse apprécier quelle aide vous apporter. 

C'est le moment de poser toutes les questions pour vous informer des principaux aspects du travail. Cet entretien sera aussi l'occasion d'évaluer votre réaction par rapport à moi.

A la fin du premier rendez-vous seront précisés les aspects pratiques des séances - rythme des séances, durée de chaque séance, montant des honoraires...